Situation et perspectives de l’économie mondiale

La reprise économique mondiale liée particulièrement à la maîtrise de l’épidémie de Covid-19 fait apparaître des problèmes pour l’ensemble des économies (accélération de la transition énergétique, pénurie de matières premières, endettement, tensions géopolitiques, etc.). Ces tensions ont toutefois rendu difficile l’évaluation de la sortie de crise, souligne le Sénégal. A noter que 90 % des pays du monde entier ont demandé un soutien financier d’urgence auprès du groupe de la Banque mondiale, depuis le début de la crise sanitaire.

      La fragilité économique

En effet, le sévère rebond du nouveau coronavirus continue de saper la reprise économique en Europe et aux États-Unis. L’indice des prix à la consommation a bondi de 7 % en Amérique, en septembre dernier, soit la plus forte augmentation depuis vingt ans. Selon David Malpass, le directeur général du groupe de la Banque mondiale, la lutte contre l’épidémie de coronavirus est primordiale afin de réduire cette inflation. Par ailleurs, si celle-ci est bien maîtrisée, la flambée exponentielle des prix ‘des matières premières et des produits de base’ devrait cependant s’atténuer au cours du premier trimestre de l’an prochain, souligne le convertisseur dollar en cfa. Il est ainsi important de rappeler que l’inflation a atteint cet été un peu plus de 5 % dans l’Union européenne et est désormais supérieure à 11 % aux USA.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le taux de vaccination, l’application des gestes barrières sont aujourd’hui des éléments déterminants de la reprise économique. Et ce, même si les inégalités se creusent entre économie en développement et pays émergents.
En effet, cette épidémie, qui sévit actuellement un peu partout sur la planète, amène les pays à une collaboration renforcée pour gérer la distribution et la production de ressources essentielles au mieux des besoins de chaque communauté. En revanche, les tensions sont un peu vives sur quelques produits : puces électroniques, semi-conducteurs, vaccins anti-coronavirus, produits de base (on cite notamment le pétrole), matières premières…
Le président américain ‘Joe Biden’, sur fond de tensions avec la Chine, voudrait désormais redynamiser les organisations traditionnelles (à savoir le groupe de la Banque mondiale, le Fonds Monétaire International, l’Organisation Mondiale du Commerce, l’Organisation Mondiale de la Santé).
Joe Biden a ainsi des plans ambitieux de coopération internationale, comme le montrent déjà ses propositions de réformes fiscales, pour discipliner les multinationales et traquer les paradis fiscaux. Cependant, la politique extérieure du président américain s’inscrit dans la continuité de la politique de Donald Trump, son prédécesseur.