Municipales 2020 : règles et enjeux de l’élection

Les élections municipales, destinées principalement à renouveler l’ensemble des conseillers communautaires et des conseillers municipaux, sont organisées les samedis 14 et 21 mars 2020. Les municipales ont lieu tous les 6 ans, au suffrage universel direct (SUD).

Quel est le mode de scrutin ? Combien de conseillers élit-on ? La parité hommes-femmes, doit-elle être respectée ? Qui peut être éligible ?
Les candidats doivent respecter diverses conditions pour être éligibles : avoir satisfait aux obligations militaires (imposées aux citoyens afin de contribuer à la défense éventuelle de leurs pays par les armes), avoir dix-huit ans (au moins), être ressortissant de l’UE ou Français, être inscrit au rôle des contributions directes communales (les taxes foncières, la taxe d’habitation, la cotisation foncière des sociétés, etc.) ou être électeur de la commune, être candidat dans une seule circonscription (région, territoire) électorale.
À noter que, dans les communes (ou les villes) de plus de 1500 habitants, la parité hommes-femmes doit être – obligatoirement – respectée.
C’est le SUD qui est utilisé pour élire les membres du conseil (acteur de la démocratie locale ; chargés de régler les affaires de la commune) qui, par la suite, désigneront le maire. Le nombre de ceux-ci dépend principalement de la taille de la commune : de 15 à 73 conseillers.
Les candidats élus doivent – obligatoirement – déposer une déclaration d’intérêts et de patrimoine.
Depuis la loi du 3 mars 2013, les votes blancs (ne voter pour aucun des candidats) sont annexés au procès-verbal et décomptés lors des élections.

Quels principes régissent les élections municipales ?

Le mode de scrutin utilisé pour les municipales n’est pas uniforme (ou n’est pas identique) sur l’ensemble du territoire. Celui-ci dépend principalement de la taille de la commune.
Pour les communes (ou les villes) de plus de 1500 habitants : les membres du conseil sont élus au scrutin majoritaire – caractérisé par la victoire des candidats obtenant le plus de suffrages (de voix ou de votes).
Pour les communes de moins de 1500 habitants : un scrutin uninominal majoritaire à 2 tours, avec dépôt des listes complètes.
Les quatre villes les plus peuplées, Marseille, Lyon, Paris, et Nice, ont droit à leur particularité pour les municipales. L’élection se fait par secteur ou arrondissement.
Les conseillers municipaux éliront le maire de la ville, puis le maire d’arrondissement.
Depuis la loi du 20 avril 2015, la fonction de maire n’est plus compatible avec un mandat de parlementaire.
Le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan, annonce vouloir se représenter aux élections municipales de mars 2020. Ce dernier a décidé de repartir dans la bataille avec une équipe renouvelée. “La joie de l’âme est dans l’action… Je déploierai toute mon énergie pour faire revivre notre belle cité”, indique Jean-Pierre Mangiapan.