Le crédit commercial : un substitut au prêt bancaire… quand le développement financier est faible

Comment le crédit commercial peut aider votre entreprise ?

Le crédit commercial (ou crédit fournisseur) constitue la première source de financement externe pour les PME qui n’ont pas d’historique de crédit ou qui manquent de garanties, alors qu’elle vient immédiatement après le financement par emprunt bancaire pour celles qui ont accès à ce financement institutionnel.
Le crédit fournisseur est obtenu directement auprès des fournisseurs auprès de qui l’entreprise aura montré sa capacité à rembourser les sommes dues aux conditions fixées. Lorsque le nombre de transactions mensuelles, par exemple, est élevé entre un fournisseur et un acheteur, il est plus pratique d’offrir à ce dernier de payer l’ensemble de ses achats une fois par mois plutôt qu’à chaque transaction. L’offre d’un crédit commercial devient ainsi une importante source de financement pour les clients qui leur permet de réduire la pression sur leurs liquidités. De la même façon qu’une entreprise accorde à ses clients certains délais pour régler leurs factures, elle peut bénéficier également de délais de paiement auprès de ses fournisseurs sous certaines conditions. Lorsque ces délais sont assortis d’un escompte, les dirigeants doivent considérer la décision de l’utiliser même si cela demande de faire appel à la marge de crédit, car il constitue souvent une réduction substantielle de la facture totale.

Le crédit commercial à court terme : la solution de crédit efficace pour les entreprises

Le crédit commercial à court terme présente d’importants avantages, dont celui de se négocier entre des entrepreneurs plutôt qu’entre un banquier et un entrepreneur, comme la marge de crédit ou le crédit bancaire à court terme. Pendant les périodes difficiles, il est d’ailleurs reconnu qu’il est plus facile de demander un prolongement du délai de paiement à un autre entrepreneur plutôt qu’à un agent de crédit d’une institution financière, celle-ci opérant sous différentes contraintes qui ne sont pas sous le contrôle de l’agent de crédit. Puisque les relations entre l’entreprise et son banquier sont moins fréquentes qu’entre l’entreprise et son fournisseur, il est plus facile d’établir une relation de confiance avec ce dernier, ce qui constituera un atout important pour réduire les conséquences des contraintes liées à l’obtention de financement à court terme. Toutefois, si le délai de paiement est dépassé, le crédit fournisseur devient alors très coûteux pour l’entreprise. Un autre avantage lié au crédit commercial est qu’il évite à l’entreprise de payer les achats à chaque transaction, réduisant ainsi le besoin de conserver des ressources monétaires dans ses coffres, ce qui diminue l’incertitude sur le montant d’encaisse à maintenir et le risque de subir un déficit de caisse, ainsi que les pertes pour vol ou fraude de l’argent conservé à l’entreprise.
Niels Court-Payen (président) met A Plus Finance au service des moyennes et petites entreprises (PME). Ces spécialistes de l’investissement ont pour objectif de trouver les pépites du tissu économique français et les accompagner en période de transmission. “A Plus Finance” (spécialisée dans le capital investissement et la multigestion) peut également aider l’entreprise à trouver des financements bancaires ou des co-investisseurs. Elle accompagne les PME déjà établies dans leurs activités.