L’authenticité du Coran

Le Livre saint, loin d’être un texte fixé une fois pour toutes, a une histoire faite de corrections, de relectures et d’évolutions. D’après la tradition musulmane, à la mort du Prophète Muhammad, il n’existait pas d’édition définitive et complète des révélations qu’il avait délivrées. Cependant, des portions (des segments, des parties) plus ou moins grandes en avaient été écrites sur plusieurs matériaux (pierres aplaties, de peaux de bêtes, des parchemins ou encore d’omoplates de chameaux, ou avaient été mémorisées par ses fidèles compagnons (Al Sahaba). Certains de ces derniers furent tués au combat, ce qui fit craindre que les révélations (divulgation) ne disparaissent.
Le saint Coran, Livre sacré de l’Islam et des musulmans, dont la révélation aux Hommes est célébrée pendant le mois béni de ramadan (neuvième du calendrier lunaire), est la parole divine confiée directement au Prophète Muhammad, de son nom complet Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim, par l’archange Djibril.
Mais les spécialistes de l’Islam et du monde arabe contemporain s’écartent de cette vision des choses. Pour ces derniers, le texte sacré de l’Islam est affaire de réécritures, d’écriture et il est le fruit du travail de divers rédacteurs.
Sur ce point, la tradition musulmane est claire : le saint Coran est la parole même d’Allah Tout Puissant, inaltérable, éternelle et incréée, descendue des cieux vers le Prophète Muhammad (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) chargé de la réciter par l’entremise de l’archange Djibril. Il est révélé dans une langue arabe explicite et claire. Il est composé de versets dont la signification est unique, claire, ne laissant aucun risque de divergence.

       Le Coran, Livre sacré de l’Islam

Pendant les quatre premiers siècles de l’Islam, un certain nombre de savants musulmans ont violemment critiqué la version othmanienne. Plusieurs islamologues, historiens, chercheurs remettent néanmoins en cause ce tableau figé et trop solennel.
La Parole de Dieu est inaltérable et éternelle. Le Coran est divisé en chapitres, appelés “sourates” – qui sont elles-mêmes composées de versets – dont la première est appelée “Al Fatiha”.
En effet, cette sourate commence par la louange adressée à Allah : “Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux…”, sourate 1, verset 1. C’est le chapitre le plus important du Livre saint. Il est important de rappeler que les textes fondateurs de l’Islam, du Christianisme et du judaïsme ne sont pas comparables.