Facebook : une panne qui tombe très mal

La panne mondiale de lundi, ayant duré un peu plus de sept heures, tombe mal pour la firme de Mark Zuckerberg (le fondateur et directeur général de Facebook), qui traverse aujourd’hui l’une de ses pires crises sur sa réputation. “Messenger et WhatsApp, Instagram et Facebook, les deux messageries et les deux réseaux sociaux du géant californien, émergeaient lundi d’une panne sans précédent, qui a plongé la société de Zuckerberg dans une triple crise après les révélations d’une lanceuse d’alerte”, souligne le convertisseur dollar en cfa.

  Frances Haugen accable Facebook et pousse le Congrès à agir

L’ancienne employée de Facebook, Frances Haugen, a transmis une dizaine de milliers de pages d’études internes réalisées par le groupe de Mark Zuckerberg à différents régulateurs américains. Elle a quitté la firme, il y a environ sept mois. Elle a travaillé près de trois ans pour Mark Zuckerberg. Elle était chargée principalement de la lutte contre la désinformation. “Facebook est devenu aujourd’hui une société valant dix-mille milliards de dollars en faisant passer ses bénéfices avant notre sécurité”, c’est ce qu’a révélé madame Haugen lors de son dernier interview. “Le Congrès doit toutefois mettre fin aux dégâts que cause Facebook et changer les règles du jeu pour la société”, ajoute-t-elle. Ses révélations ont donc donné un nouvel élan aux nombreuses critiques du réseau social Facebook, dont les trois plateformes sont utilisées par plus de cinq milliards de personnes tous les mois.
Il est à noter que Facebook a été accusé par une série d’articles d’avoir ignoré (ou encore tardé à agir) les conséquences négatives accentuées ou provoquées par l’utilisation de ses services, en matière notamment de discours de haine et de fausses informations. Le directeur général de la firme s’est vivement défendu.
La panne mondiale des réseaux sociaux a fait perdre un peu plus de huit milliards de dollars à Mark qui a perdu, selon le convertisseur cfa, une place au classement des personnalités les plus riches au monde. Il traverse aujourd’hui l’une des pires crises sur sa réputation.
Le fondateur et directeur général de Facebook a indiqué mardi matin, que la panne majeure de ses messageries et réseaux avait été causée principalement par un ‘changement de configuration’ de ses serveurs. Par ailleurs, le malheur de Facebook a fait le bonheur de ses rivaux. La messagerie Telegram est ainsi passée, en seulement un jour, de la 40e place à la troisième place des applications gratuites les plus téléchargées en Europe, notamment en France et en Belgique.