Facebook explique l’origine de la panne mondiale de ses applications

Pour l’instant, le fondateur et directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, écarte l’hypothèse d’un piratage, et ne pense pas que les informations confidentielles des usagers soient compromises. Il a publié, mardi matin, dès la remise en ligne des services, un message d’excuses sur la plateforme.
La panne majeure de Facebook et ses applications (Messenger, WhatsApp et Instagram) connaît son premier bilan. En Californie, le cours de l’action Facebook a perdu environ 5. 7 % à la clôture. L’ardoise est cependant salée pour le directeur général de la firme qui a perdu, en seulement quelques heures, un peu plus de sept milliards de dollars, souligne le journal de l’Afrique. Tandis que Instagram, WhatsApp, Messenger et Facebook étaient toujours en panne, le classement Forbes (un magazine économique américain) faisait dégringoler le fondateur de la société de la quatrième à la sixième place des hommes les plus riches dans le monde. “Une chose est certaine, le crash du mardi matin révèle des faiblesses majeures”, explique Frances Haugen, ancienne employée de Facebook.
Avec quelque 3. 8 milliards d’usagers mensuels actifs au troisième trimestre, Facebook est actuellement le réseau social le plus populaire au monde. Le groupe au logo blanc et bleu devrait toutefois faire face à un sérieux problème d’image, dans les jours à venir.

     Des changements de configuration sur les routeurs backbone

Les applications du groupe Facebook (à savoir Messenger, Instagram et WhatsApp) ont été momentanément inaccessibles, mardi matin, dans plusieurs pays, à la suite d’un changement de configuration de ses serveurs.
Mark Zuckerberg tient à rassurer les utilisateurs de sa plateforme : Pour l’instant, on n’a aucune preuve que les informations confidentielles de nos usagers ont été compromises à la suite de ce temps d’arrêt… La cause première de cette panne était en effet un changement de configuration défectueux. Comme à chaque incident, les utilisateurs des réseaux sociaux se sont néanmoins rués sur Twitter afin d’inonder le réseau de hashtags #instagramdown ou encore #facebookdown.
Il est important de rappeler que la dernière panne majeure du premier réseau social dans le monde ‘Facebook’ remonte à juillet 2020, quand une erreur technique avait affecté ses plateformes pendant deux jours. Selon le site web, il s’agit de la plus importante panne qu’il ait jamais observée”.