Emploi Congo-Brazzaville : l’Institut Confucius organise un test de recrutement pour les jeunes

Dans le cadre du partenariat entre le Congo-Brazzaville et la Chine, l’Institut Confucius de l’Université Marien-Ngouabi a mis en place un test de recrutement destiné pour les jeunes congolais qui parlent parfaitement la langue chinoise afin de les embaucher au sein de la société de cimenterie Forspak.

La société Forspak est en phase de recrutement

Afin d’atteindre ses objectifs, la société de cimenterie Forspak qui se trouve dans le département du Niari dans la ville de Dolisie, a sollicité l’université Marien Ngouabi à travers l’Institut Confucius, afin d’organiser le 19 octobre dernier, un test de recrutement groupé pour les jeunes congolais. Demandant un grand nombre de jeunes disponibles et parlant la langue chinoise, la société de cimenterie veut recruter une nouvelle main-d’œuvre locale.

Selon l’Institut Confucius, plusieurs candidats dont l’âge varie entre 45 et 20 ans, possédant des bac, maîtrise et licence ont pu postuler pour les 39 postes mis en place par la société de cimenterie.

Le directeur de l’Institut Confucius de l’université Marien Ngouabi, Antoine Ngakosso assure, que dorénavant, toutes sociétés chinoises à l’instar de Forspak, qui veulent recruter des employés congolais, passe par l’Institut Confucius afin de sélectionner les jeunes candidats parlant la langue chinoise. Tout comme les jeunes étudiants qui font partie de l’université Marien Ngouabi, ceux qui ont étudié la langue chinoise dans d’autres instituts peuvent participer au test de recrutement organisé par l’institut.
Il est important de mentionner qu’auparavant ces entreprises viennent d’une manière sporadique en proposant des offres d’emploi au Congo-Brazzaville qui se limitent à une ou deux personnes, toutefois actuellement la société demande un nombre important d’employés. C’est pour cette raison que la société de cimenterie Forspak a préféré passer à travers l’institut Confucius pour que tout le monde puisse passer l’entretien.

Les avantages de l’institut Confucius

Antoine Ngakosso, a tenu à préciser, que le personnel de l’institut Confucius n’est pas là seulement pour promouvoir la culture chinoise et enseigner la langue chinoise. En effet, l’institut constitue un canal dans lequel les étudiants peuvent profiter des opportunités d’emplois, de bourses comme les bourses chinoises.
Selon le directeur de l’Institut Confucius, Wang Yong Kang, les relations entre la Chine et le Congo sont très étroites. Et puisque la langue est un vecteur assez important pour consolider la relation entre les deux pays, Wang Yong Kang assure qu’il est important que les jeunes congolais apprennent la langue chinoise.