Emploi Congo-Brazzaville : des jeunes congolais sont formés au métier de conducteurs de poids lourds

D’après les médias congolais, le fonds national d’appui à l’apprentissage et l’employabilité des offres d’emploi au Congo-Brazzaville a mis en place une session de formation destinée à la jeunesse congolaise en chômage afin de devenir des conducteurs d’engins poids lourds. Cette session qui a eu lieu à l’École Génie travaux entre le 3 novembre et le 11 décembre dernier a été organisée par le Fonea. Selon le Fonds national d’appui à l’employabilité et à l’apprentissage, plus de 20 jeunes ont pu profiter de cette formation.

Formation pour devenir conducteurs de poids lourds

Du 3 novembre au 11 décembre dernier, le Fonea ou Fonds national d’appui à l’employabilité et l’apprentissage a pu organiser, une session de formation destinée aux jeunes congolais afin de devenir des conducteurs de poids lourds. Dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté, en mettant en place plusieurs offres d’emploi au Congo-Brazzaville, 20 jeunes issus de différents départements du pays ont pu profiter de cette formation au niveau de EGT (École génie travaux).

Il est important de mentionner que cette formation constitue une première en son genre. Cette session est le fruit d’une collaboration entre l’École génie travaux qui se trouve au niveau de l’Académie militaire Marien Ngouabi, et le fonds national d’appui à l’employabilité et à l’apprentissage.

Cette initiative vient essentiellement afin de répondre à la grande demande des sociétés en quête des conducteurs des engins de poids lourds et de génie travaux. Vingt jeunes ont pu être formés et qui ont pu recevoir les certificats techniques élémentaires à la fin de la formation reçue. Jean Massamba, le major de la promotion a réussi sa formation en obtenant une moyenne de 16.72, ce qui lui a permis de décrocher un certificat d’excellence.

Cette formation, qui a été lancée le 3 novembre dernier, a pu permettre à des jeunes d’apprendre et d’acquérir les compétences qu’il faut durant seulement un mois et demi. Les jeunes ont pu aussi manipuler différents engins servant aux travaux publics.

Le Fonea est satisfait par le résultat

Cette formation a été clôturée en présence du président du Conseil d’administration du Fonds national d’appui à l’employabilité et l’apprentissage ainsi que le directeur général de Fonea et le directeur de l’École génie travaux, Patrick Imat Mouyoki qui assure qu’il est satisfait d’avoir pu atteindre l’objectif visé par cette formation.