Coronavirus : Ramadan 2020, l’épreuve des fidèles

À l’approche du mois de Ramadan 2020-1441, les musulmans redoublent d’imagination afin de vivre leur foi malgré les mesures de restriction et de confinement.
Le confinement, mis en place depuis mardi 17 mars 2020 pour lutter contre la propagation de l’épidémie du nouveau coronavirus, peut également avoir du bon, c’est du moins l’hypothèse de Mohamed Moussaoui, le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM).
“Le nouveau coronavirus et le confinement ne sont pas un frein – ni un obstacle – à la pratique du jeûne. Cette crise apporte une nouvelle dimension à la religion”, ajoute-t-il.
Ce dernier communique fréquemment avec ses fidèles sur Facebook et WhatsApp.
Il a fait preuve de créativité dans l’utilisation des nouvelles technologies de communication et des médias traditionnels pour garantir le lien entre les fidèles, et entre communautés et célébrants. “On discute, on prie ensemble et on se soutient mutuellement. Et ce, pour nouer des liens d’amitié et raffermir la communion spirituelle entre les fidèles”, précise-t-il.

Un Ramadan 2020 pas comme les autres !

Le Ramadan, mois sacré de l’Islam, débute, selon les calculs astronomiques, le vendredi 24 avril 2020. Les fidèles, pubères, s’abstiennent de boire, de manger, de fumer, de relations sexuelles durant la journée pour se rapprocher de Dieu Tout Puissant et se consacrer à leur foi. Ils sont plus de deux milliards dans le monde à respecter ce mois sacré de prière et de jeûne du Ramadan, commémorant la révélation divine reçue par Muhammad, le sceau des Prophètes. Ce jeûne est conçue comme étant un effort spirituel.
Le mois de Ramadan, neuvième mois du calendrier lunaire, suscite un renforcement de la foi et de sa pratique. Il est l’un des 5 piliers de l’Islam avec le pèlerinage à La Mecque (Al Hajj), l’aumône (Al Zakat), la profession de foi (Al Shahada) et la prière (Al Subh, Al Dohr, Al Asr, Al Maghrib et Al Icha). Il représente, pour les fidèles, un mois de frugalité, de charité et de piété.
Le respect du jeûne, pendant cette période durant 28 ou 30 jours, est imposé à tous les musulmans.
Les amis et les familles se réunissent chaque soir pour le repas de l’Iftar afin de rompre le jeûne. Plusieurs fidèles se rendent à la mosquée pour prier. Mais cela ne sera pas possible, cette année, en raison de l’épidémie de Covid-19 qui sévit un peu partout sur la planète.
Le confinement est une réalité en Europe, particulièrement en France, depuis le 20 mars 2020, les Français ne sont autorisés de sortir de chez eux que pour des raisons nécessaires comme l’achat de médicaments ou de nourriture. Ce mois béni, cette grande fête religieuse, ne peut pas être organisé sous sa forme habituelle. Les responsables religieux sont forcés de s’adapter.
Le calendrier du mois de ramadan 2020 est disponible sur le site officiel du Conseil Français du Culte Musulman.