Coronavirus : l’OMS exhorte les pays riches à donner davantage de vaccins à Covax

Dans les pays riches, la vaccination commence à atteindre un rythme de croisière. Mais pour le président de l’Organisation Mondiale de la Santé, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, il est désormais temps de partager. “Il est urgent de fournir davantage de doses de vaccins en vue de combler ou pallier le vide causé notamment par les retards de fabrication et les ruptures d’approvisionnement en Inde”, estime-il.
Les États-Unis ont décidé ici de donner environ 95 millions de doses à des pays étrangers. D’après le dernier rapport de l’UNICEF, les 2/4 de ces sérums passeront par le mécanisme Covax. Pour le président de l’Organisation Mondiale de la Santé, les autres États riches devront suivre cet exemple et tenter néanmoins de combler le déficit de 350 millions de doses destinées essentiellement aux pays en développement.

     Accès inégal aux vaccins

Aujourd’hui, le dispositif COVAX a expédié environ 95 millions de doses de vaccins à 130 territoires et pays. Au total, près de 2 milliards de doses ont été administrées dans le monde.
L’Angleterre demeure ainsi le pays dont la campagne de vaccination est la plus avancée, environ 7 Anglais sur 10 étant déjà vaccinés complètement. En tête de liste, figurent aussi les États-Unis, Israël, le Chili, le Royaume-Uni et le Canada.
A ce jour, ce sont les États-Unis et la Chine qui dominent. Selon une récente étude de l’Organisation Mondiale de la Santé, la Chine, les États-Unis et l’Inde concentrent 7 doses injectées dans le monde sur 10.
Dans l’Union européenne, environ 420 millions de doses de vaccins anti-Covid-19 ont été toutefois administrées à 42 % de la population. Pour l’instant, les pays ‘en voie de développement’ se contentent de 0. 6 % des doses.
Dans le monde, près de 30 doses ont été administrées pour 150 habitants. Mais cette somme cache de très fortes disparités. Seules sept régions ne vaccinent pas encore : deux dans les Caraïbes, un en Asie, et cinq en Afrique.
D’après indice bonheur pays, le vaccin Pfizer est aujourd’hui le plus diffusé dans le monde. Celui-ci devance AstraZeneca/ Oxford, Johnson & Johnson, Spoutnik V, Sinopharm et Moderna.
Le président de l’Organisation Mondiale de la Santé a demandé aux laboratoires de partager plus de la moitié de leur production de doses cette année. Il est à noter que le retard dans la vaccination coûtera plus de 80 milliards de dollars (américains) à l’Union européenne.