Coronavirus : les cas stables, les décès toujours en baisse dans le monde, selon l’OMS

Au niveau mondial, les nouveaux cas de coronavirus ont baissé de 24 % en seulement une semaine, passant ainsi sous les 4 millions de nouvelles contaminations, a indiqué ce mardi matin, le journal de l’Afrique.
Le nombre de décès et de nouvelles contaminations dus à la pandémie mondiale de Covid-19 a continué de baisser au cours de ce dernier mois. En revanche, le nombre de cas a considérablement augmenté, la semaine dernière, dans le Pacifique occidental et en Afrique, principalement au Sénégal et en Tunisie. Mais dans les régions de la Méditerranée orientale et des Amériques, l’Organisation Mondiale de la Santé a observé une diminution de -3 % et de -4 % respectivement. L’Asie du Sud-Est (-32 %) et l’Europe (-19 %), ont enregistré cette semaine la plus forte diminution des nouveaux cas depuis le début de la pandémie il y a environ deux ans.

Baisse de 24 % des nouveaux cas en une semaine dans le monde

Après l’apparition de la pandémie mondiale de coronavirus dans la ville chinoise de Wuhan en novembre 2019, le continent européen est devenu rapidement l’épicentre du virus obligeant ainsi quasiment tous les pays à confiner leurs populations dès le mois de février 2020. Ensuite, la pandémie s’est propagée en Inde, en Amérique du Sud, aux États-Unis et en Afrique. Il est à noter qu’en Europe, le nombre de décès et de nouveaux cas a fortement baissé aux cours des cinq et quatre dernières semaines respectivement.
Le continent européen a toutefois recensé environ 12.000 nouveaux décès et un peu plus de 390 000 de nouvelles contaminations, soit une baisse de 32 % et de 25 % respectivement par rapport à la semaine dernière (du 16 août au 22 août).
Les pays qui signalent aujourd’hui les plus grands nombres de nouvelles contaminations dans le monde sont : la Colombie, les États-Unis, l’Argentine, le Brésil, la Tunisie, l’Italie et la France. L’Afrique a, pour sa part, signalé près de 2 500 nouveaux décès, et environ 37 000 nouveaux cas, soit une augmentation de 13 % et de 31 % respectivement par rapport aux deux semaines précédentes.
Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a indiqué lors d’un communiqué de presse, que l’organisation onusienne avait homologué le vaccin Sinopharm en urgence. “Le monde a aujourd’hui désespérément besoin de vaccins anti-coronavirus en vue de remédier à l’énorme iniquité d’accès à travers le monde”, a signalé le site web.
“Le président de l’Organisation Mondiale de la Santé exhorte ainsi les fabricants de vaccins à participer à l’initiative Covax, à contribuer à maîtriser le virus et à partager leurs données et leur savoir-faire”. Toutefois, l’organisation onusienne a estimé que les taux de vaccination ne sont pas uniformes – ou encore ils sont inégalitaires – dans tous les pays du monde.