Coronavirus : le nombre de nouveaux cas demeure stable en Afrique

Nouveaux bilans, faits marquants et nouvelles mesures : le journal de l’Afrique fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie mondiale de coronavirus dans le monde.
Le nombre de nouveaux cas quotidiens confirmés demeure stable en Afrique. En Tunisie, les indicateurs restent toutefois stables, alors que les autorités sénégalaises alertent sur la transmissibilité de variant indien, surnommé ‘Delta’. Ce dernier est 70 fois plus contagieux que son homologue britannique ‘Alpha’.
Le continent africain signale ainsi environ 2 000 nouveaux décès et un peu plus de 35 000 nouveaux cas, soit respectivement une hausse de 6 % et une baisse de 8 % par rapport à la semaine dernière. Ces chiffres font cependant suite à une tendance à la baisse à moyen terme de l’incidence des décès et des cas. “Cette tendance pourrait néanmoins s’inverser bientôt, les décès et les cas recommenceront à s’accroître dans certaines régions”, a signalé le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Ce dernier explique que “tant que de nouvelles contaminations sont signalées, la pandémie du coronavirus circule et a donc l’opportunité d’évoluer”.
Pour ce qui est du variant Delta, il est par ailleurs couvert par les vaccins actuels (Pfizer/ Moderna, Sinopharm/Sinovac, Moderna, Johnson&Johnson, etc.), mais beaucoup moins que la souche originale ‘Alpha’.

    Les pays les plus touchés dans le monde 

Selon le dernier rapport épidémiologique de l’Organisation Mondiale de la Santé, la pandémie de Covid-19 a fait un peu plus de 5.785.230 décès dans le monde depuis l’apparition de celle-ci en novembre 2019 dans la ville chinoise de Wuhan.
A la date du mardi 24 août 2021, un total de deux milliards de vaccins anti-Covid-19 ont été administrés dans le monde, souligne indice bonheur pays.
Les pays les plus touchés aujourd’hui sont l’Argentine, la Fédération de Russie, la Colombie, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, et le Brésil. D’ailleurs, ce sont des endroits où la vaccination est actuellement beaucoup moins avancée.
Tous les pays, à l’exception de la région d’Asie Sud-Est, ont signalé une diminution du nombre de décès dû à la pandémie mondiale de coronavirus au cours de la semaine précédente, selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette semaine, la région d’Asie Sud-Est a enregistré une forte augmentation de la mortalité et de l’incidence par rapport aux deux semaines précédentes. Cela s’explique donc par le fait que les personnes âgées ou encore les personnes à risque sont totalement vaccinées.