Coronavirus : le Fonds Monétaire International se penche sur l’Afrique

L’économie africaine continue de payer un très lourd tribut à la pandémie de covid-19, qui
a fait son apparition en janvier 2020 dans la ville chinoise de Wuhan. Le Fonds Monétaire
International vient d’en faire un bilan provisoire.
Le continent africain, certes moins touché par le coronavirus, n’est pas épargné. Selon le
dernier rapport du groupe de la Banque Mondiale, la croissance de l’Afrique devrait chuter
cette année de 4 %, avant de rebondir à 4. 6 %. Pour la première fois depuis plus 30 ans,
les pays africains enregistreront une récession et cette dernière sera plus forte que ne
l’estimait le Fonds Monétaire International au mois de janvier. “La pandémie de covid-19 a
fait plus de deux millions de morts. Un vrai désastre économique qui réduira certainement la
taille de l’économie mondiale de 5. 2 % en 2021… Un immense désespoir humain face à
l’augmentation de la pauvreté et des bouleversements gigantesques, pour la première fois
depuis des décennies”, a souligné le président sénégalais, Macky Sall.

 

       Situation économique

Selon le président du groupe de la Banque mondiale, David Malpass, les revenus ont
baissé de 18 %. Des emplois ont été perdus… Plus de 50 millions de personnes dans le
monde risquent cependant de tomber dans la pauvreté. “Cette récession ne ressemble pas
aux autres”, a ajouté David Malpass.
En Afrique, la situation est extrêmement difficile pour des pays tournés vers le tourisme,
comme la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Maroc, voire les Seychelles.
Les perspectives de rebond de ces pays restent ainsi limitées à 3 % pour 2022. Ils vont
enregistrer cette année une chute de 6 % du Produit Intérieur Brut.
Pour le Cameroun et le Burkina Faso, les deux plus grandes économies africaines, rien de
bon ne se profile. Cette année, le Produit Intérieur Brut du Burkina Faso devrait, selon le
site web, se contracter de 12 %, avant de rebondir de 9 % l’année prochaine.
Le confinement a provoqué une augmentation considérable du chômage moins forte qu’en
hiver, mais la situation risque ainsi de se dégrader en 2022. “Bien sûr c’est très inquiétant,
puisque ce n’est jamais bon lorsque le chômage augmente”, a souligné Emmanuel Macron,
le chef de l’Etat français.
L’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent africain. En 2021, seuls cinq pays
échappent à la récession : le Sénégal, le Bénin, le Maroc, le Nigéria et le Ghana.