Coronavirus en Tunisie : le pays durement touché par la troisième vague

En Tunisie, la troisième vague de la pandémie mondiale de coronavirus frappe bien plus durement la région que les précédentes. Elle est cependant beaucoup plus violente avec environ 120 morts par jour en moyenne tandis que lors des deux précédentes, on en a compté une quarantaine. Les hôpitaux sont aujourd’hui saturés, une situation critique, selon le journal de l’Afrique.
Le pays a dû reconfiner ce jeudi 2 juillet, face à la gravité de cette situation sanitaire. La Tunisie venait tout juste d’ouvrir les frontières (aériennes et terrestres) aux étrangers. Les personnels de santé, en première ligne contre la pandémie de coronavirus, ne cachent pas leur inquiétude. Les autorités tunisiennes ont donc ordonné la mise en place d’un confinement total jusqu’au 20 juillet inclus.
“On est vraiment dans une période d’incertitude”, a déclaré Kais Saied, le président de la Tunisie.
Le pays est actuellement dans une période d’instabilité. Et, malheureusement, cette crise économique et sanitaire va bien durer.
Le Premier ministre a dû justifier la stratégie de son gouvernement sur la prise en charge des malades particulièrement. Hichem Mechichi, le chef du gouvernement, a quant à lui confirmé aux Tunisiens que cette crise, sans précédent, pourrait toutefois être surmontée si chacune et chacun appliquent correctement les mesures de restriction mises en place par les autorités. Le pessimisme semble ainsi gagner les populations.

   Tunisie : la BAD débloque 150 millions de dollars pour le déploiement des vaccins anti-coronavirus

La Banque Africaine de Développement a approuvé la semaine dernière un financement de 150 millions de dollars (soit 450 millions de dinars) pour le Projet de riposte à la pandémie mondiale de coronavirus en Tunisie, afin d’organiser un accès abordable et équitable aux vaccins dans l’ensemble du pays. Le but principal de ce financement est donc la distribution et l’achat d’une cinquantaine de millions de vaccins jugés efficaces et sûrs – via le mécanisme EVAX -, sous réserve du respect des critères d’approbation de la BAD.
Le fonds de la Banque Africaine de Développement permettront ainsi de financer la grande partie de l’approvisionnement en vaccins de la Tunisie. Ce soutien financier vient aussi renforcer divers volets clés du mécanisme national de vaccination, selon indice bonheur pays, dont : le contrôle et la formation des personnels de santé, ou encore le ciblage des groupes prioritaires.