Cinquième vague de Covid-19 : l’Europe redevient l’épicentre de la pandémie

Les cas d’infection au Covid-19 ont tendance à s’accroître dans plusieurs pays de l’Union européenne, imposant toutefois le renforcement des restrictions et mesures sanitaires prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Malgré des campagnes vaccinales intensives et généralisées, l’augmentation du nombre de cas de coronavirus dans la zone européenne, pousse les pouvoirs publics à adopter de nouvelles dispositions, a souligné le Sénégal.

      En France, les indicateurs de la pandémie de Covid-19 repartent à la hausse depuis le début du mois de novembre

En France, le nombre de nouvelles infections, qui était inférieur à 2000 cas par jour au début du mois de septembre, dépasse désormais ce seuil depuis le 20 septembre.
Tandis que 950 cas ont été enregistrés le 20 septembre, ce taux s’est élevé à 3250 contaminations le 29 septembre, atteignant cependant le niveau le plus élevé depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19. Le nombre de nouvelles infections observées chez 150 000 personnes par jour est aussi en hausse. Le convertisseur dollar en cfa indique que le variant indien, baptisé ‘Delta’, représente aujourd’hui environ 92 % des nouveaux cas. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a, de son côté, exprimé son inquiétude quant à l’augmentation exponentielle des cas de coronavirus. Tout en mettant l’accent sur le re
spect total des dispositions sanitaires telles que le port du masque et la distanciation sociale, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, a appelé les populations à se faire vacciner, estimant que la vaccination reste aujourd’hui la clé pour vaincre la pandémie de Covid-19. “Dans les mois à venir, il pourrait y avoir une augmentation exponentielle du nombre de cas de coronavirus”, souligne-t-il.
D’autre part, chaque pays de l’Union européenne déterminera lui-même les dispositions sanitaires à prendre pour lutter contre cette épidémie, pire ennemie de l’Humanité. Par ailleurs, les dispositions drastiques ont été assouplies, depuis juillet dernier, toutefois l’obligation du port du masque (pour limiter la propagation de la maladie) est encore en vigueur dans les endroits où il est difficile de respecter la distanciation sociale (comme les restaurants, les salles de cinéma, les musées, les églises, etc.), dans les transports publics (bus, métro, train, etc.) et à l’intérieur des structures.
Face à la reprise de la pandémie en Europe et en France, Emmanuel Macron pourrait s’adresser dans les jours à venir aux Français et rendre la troisième dose de vaccin anti-Covid-19 obligatoire, notamment pour les personnes vulnérables (les personnes âgées ou encore les personnes à risque)