“Charte des principes” : un pas pour l’islam de France

Le Conseil Français du Culte Musulman est parvenu dimanche 17 janvier 2021 à un accord sur une ‘charte des principes’ de l’islam de France qui était réclamée par Emmanuel Macron. Ce texte réaffirme principalement la compatibilité de la foi musulmane avec les valeurs républicaines et l’égalité femme-homme. “C’est dommage que le Conseil français du Culte musulman produise cette charte sous la pression politique, tandis qu’il aurait dû prendre l’initiative par lui-même”, estime Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris.

        Quelle sera la portée réelle de cette charte ?

Le document comprend, selon Mohamed Moussaoui, le président du Conseil français du Culte musulman, plus de 50 pages avec des grands principes qui ont été définis, principalement le rejet de certaines pratiques coutumières, le respect des règles de l’islam (religion abrahamique s’appuyant essentiellement sur le dogme du monothéisme absolu et prenant sa source dans le saint Coran), le rejet de l’instrumentalisation de l’islam à des fins politiques, et l’égalité femmes-hommes.

      Quelles sont les réactions ?

“Ce n’est pas au conseil français du culte musulman de garantir l’égalité femmes-hommes, c’est à la République d’imposer ses valeurs et ses lois”, a ajouté le recteur de la Grande Mosquée de Paris.
Selon ce dernier, la radicalisation est aujourd’hui véhiculée via les réseaux sociaux, notamment Facebook et Whatsapp, ce n’est pas dans les associations culturelles ni dans les mosquées. “Ce phénomène social doit ainsi être traité à tous les niveaux, depuis l’école en passant par la formation des enseignants et la société. C’est un travail qui ne touche pas seulement le culte musulman, mais aussi tous les acteurs de la société”, ajoute-t-il.
Cette charte est un moyen pour lutter contre les dérives islamistes et assurer le libre exercice de la 2e religion de France.
Tandis que la France cherche à favoriser l’émergence d’un islam français, depuis plus de vingt ans, principalement en codifiant le respect des valeurs républicaines par les acteurs du culte musulman, l’accord sur une charte des principes intervenu samedi 16 janvier 2021 entre les 9 fédérations composant le CFCM constitue une avancée indéniable.
Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français, a salué l’engagement du Conseil Français du Culte Musulman arpès l’adoption d’une charte des principes. “C’est un engagement précis, clair et net en faveur de la République”.