La liberté et la loi

Chaque individu a le droit de disposer d’une certaine liberté et vivre selon ses principes.

Mais sans oublier que la liberté a des limites.

Les libertés et les droits fondamentaux sont garantis par la loi” Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Le principe de liberté : liberté individuelle, liberté d’expression ….

La loi est un principe ayant une valeur universelle.

On distingue 2 types de lois : les lois scientifiques (la loi de nature qui est le principe naturel selon lequel se produisent les phénomènes naturels “la loi d’attraction”) et les lois juridiques (les lois objectives de la liberté et également des lois qui énoncent un devoir “code civil, loi morale, code pénal, …”).

Sans loi, il n’y aurait pas de liberté “pour réaliser ce que je veux, je dois me soumettre à une discipline”.

La loi est donc l’instrument d’une liberté que l’on nommera désormais autonomie.

Elle favorise plus la liberté qu’elle ne la limite.

“Il n’y point de liberté sans Lois… Dans l’état même de nature, l’homme n’est libre qu’à la faveur de la Loi naturelle qui commande à tous. Un peuple libre obéit, mais il ne sert pas ; il a des chefs et non pas des maîtres ; il obéit aux Lois, mais il n’obéit qu’aux Lois et c’est par la force des Lois qu’il n’obéit pas aux hommes.

… Vous avez des Lois bonnes et sages, soit en elles-mêmes, soit par cela seul que ce sont des Lois… La pire des Lois vaut encore mieux que le meilleur maître ; car tout maître a des préférences, et la Loi n’en a jamais.”

 

     La justice et la loi :

On va parler de la justice à Monaco.

C’est la plus ancienne juridiction au monde, ce tribunal veille à la conformité des lois.

Elle occupe une place singulière dans la justice constitutionnelle.

La loi joue un rôle très important dans l’organisation de la société, elle est toujours présente dans notre quotidien, elle nous permet de vivre dans un cadre sécurisé.

L’article 6 des droits de l’homme et du citoyen “ la loi doit être la même pour tous”.

Le président actuel du tribunal, protège la liberté et l’égalité qui sont pour lui des droits humains fondamentaux.

 

   La démocratie :

Pour vivre dans une société démocratique, il faut bien respecter les libertés fondamentales.

L’indépendance de la justice, la transparence et la séparation des pouvoirs sont des éléments essentiels de la démocratie.

« C’est avant tout le libre choix des gouvernants par la totalité des citoyens. » Georges BUIS

« La démocratie, c’est d’abord la parole.  » SOLLERS

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire pendant cinq ans. Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celles de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession. Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernements (quels que soient les principes dont ils se recommandent), les corps organisés, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, sont abandonnés à leur propre faiblesse et cèdent bientôt, soit aux tentations de l’arbitraire, soit à la routine et aux droits acquis … La démocratie n’est efficace que si elle existe partout et en tout temps. » Pierre MENDES-FRANCE

Assurance vie faut-il souscrire avant les présidentielles 2017 ?

La majorité des Français sont opposés à l’éventuelle augmentation de la taxation de l’assurance vie.

Après les déclarations récentes d’Emmanuelle Macron sur son programme fiscal qui concernera l’augmentation de la taxation des assurances vie, les Français ainsi que les assureurs y sont hostiles. En effet selon un sondage effectué par la Fédération Française des Assurances (FFA), 77 % des personnes voient que cette initiative est très mauvaise, alors que 85 % des assurés

Le programme fiscal du candidat

Le candidat du parti « en marche » élu en deuxième tour de la présidentielle avec marine le Pen le 23 avril dernier, estime qu’il faut « maintenir les principes qui ont fait le succès de l’assurance vie, les avantages successoraux et l’exonération après 8 ans, qui vont être intégralement maintenus ». Mais, « Pour les souscriptions qui viendront, ne peut-on imaginer un plafond à partir duquel il pourrait y avoir un prélèvement forfaitaire unique de 30 % ? ».

Ce placement taxé actuellement à 23 % (avec les prélèvements sociaux) après huit ans et peu atteindre même 15.5 % sur les 4 600 premiers euros. Mais cette taxe peut évoluer à 50.5 % en cas de retrait les quatre premières années de souscription. Toutefois, il faut savoir que le candidat du mouvement « en marche » propose une taxe unique de l’ordre de 30 % sur les revenus capitaux au-delà d’un plafond de 150.000 euros et qui ne concernera que les nouveaux contrats.

La réaction des assureurs

L’imposition d’un impôt à un même taux unique contrairement à l’impôt progressif, apportera une certaine « homogénéité », entre les différents contrats d’assurance vie, comme a déclaré Denis Bizien le directeur général et co-fondateur de Filiassur assurance.

En cas d’arrivée d’Emmanuelle Macron à l’Elysée, l’application d’une taxation unique minimisera le rôle essentiel de l’assurance vie, et nuira à la capacité d’investir sur le long terme. Mais ce qui est le plus à appréhender est que les Français, se détournent de l’assurance vie ou bien de partir à la recherche d’autres opportunités plus attractives, comme celles proposées par les compagnies d’assurances au Luxembourg.

En termes pratiques les assureurs devront jongler entre les deux systèmes de taxation vu que cette fiscalité ne s’appliquera que pour les nouveaux contrats.

Toutefois, le directeur général de Filiassur, assure que l’assurance vie est un investissement de long terme qu’il faut plutôt maintenir ou diminuer le taux fiscal.

Donc si vous comptez souscrire dans une assurance vie au-delà du seuil fixé par M. Macron et vous souhaitez continuer à profiter des taux de taxation actuelles, il vaut mieux signer son contrat avant le 7 Mai prochain.

Retour sur le quinquennat de François Hollande

Qualifié comme le plus impopulaire des présidents, François Hollande, avec seulement 4 % de Français déclarent être satisfaites de son quinquennat en octobre 2016 pour atteindre 14% en fin de mandat. Après l’élection d’Emmanuelle Macron depuis le 7 mai dernier, un retour sur les moments forts du quinquennat de François Hollande est obligé.

Le bilan sur les 5 ans de Hollande

Malgré les quelques moments ou l’image du président sortant a été terni par les histoires de sa vie privée, comme avec la sortie du livre “Merci pour ce moment” de Valérie Treiweiler (ex- compagne de Hollande), où l’histoire du fameux scooter pour rejoindre Julie Gayet, le président a connu quelques moments de gloire comme l’adoption de la loi sur le mariage pour tous et la tenue de la conférence climat (COP 21) en fin 2015 à Paris.

“Je reconnais que j’ai été un président impopulaire, mais, enfin, je n’ai pas été haï. Moi, j’ai été très tôt impopulaire, et cela m’a atteint, contrairement à ce que l’on prétend, mais cela ne m’a jamais empêché de gouverner et, surtout, je n’ai pas senti de grande hostilité contre moi, sauf à la période du mariage pour tous”, explique-t-il sur la chute de sa cote de popularité, en ajoutant : “aujourd’hui je suis à deux doigts d’être aimé !”

Le chômage qu’en est il

Chose promise chose due, François Hollande avait promis en 2013 d’inversé la courbe de chômage qui s’est concrétisée, avec une légère inversion trois ans après. En effet selon l’Insee, le taux de chômage à baisser de 0.4 point.

Mais malgré tous ces efforts, le président sortant cèdera la place en laissant 3.5 millions de chômeurs, avec peut-être 5.000 de plus, les salariés de Whirlpool, Mim et Tati. En effet, une grande société comme Tati, après le jugement du tribunal du commerce le 04 mai dernier et la décision de mettre l’établissent en redressement judiciaire, avec la désignation deux administrateurs judicaire Philipe Jeannerot et Laurent Le Guernevé, les 1720 salariés craignent de perdre leur emploi à tout moment. Toutefois, plusieurs offres de reprise ont été proposées et seront examinées de plus près par le tribunal fin mai, avec l’aide de l’administrateur judiciaire, Philippe Jeannerot.

Ces projets après l’Elysée

En quittant l’Elysée, le 14 mai, le président sortant projette déjà de se lancer dans l’écriture d’un livre qui expliquera par ses soins ce qui n’a pas pu clarifier auparavant, Forcement ça sera comme une réponse au trois livres, « Merci pour ce moment » de son ex compagne Valérie Trieweiler, « L’abdication » de Aquilino Morelle et « Un président ne devrait pas dire ça » de Gérard Davet.

Peut-on considérer que la presse est libre en France ?

 A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, nous souhaitons partager avec vous quelques infos qui prouvent qu’elle n’est pas encore inutile.

Jean Cabut, Elsa Cayat, Stéphane Charbonnier, Philippe Honoré, Bernard Maris, Moustapha Ourrad, Bernard Verlhac et Georges Wolinski, les victimes de l’attentat de Charlie Hebdo se placent à la vingtième position parmi les pays où la liberté de la presse est plus risquée.

Une récente étude vient de prouver que près de 800 journalistes dans le monde ont été abattus les vingt dernières années alors qu’ils étaient en train de faire leur travail.

Près de 3 journalistes se font tuer par mois, pour unique raison de faire disparaitre les voix dérangeantes des victimes, mais aussi, de pousser des journalistes survivants à s’autocensurer pour ne pas risquer de mourir de la même manière que leurs confrères.

Mais la liberté de la journaliste ne constitue que l’un de facteurs qui influencent la liberté de la presse dans le monde. L’arsenal juridique de la liberté de la presse, le degré de contrôle de la sphère politique sur les médias ou encore l’indépendance économique des journaux en sont d’autres.

Journée Mondiale De La Liberté De La Presse, il en faudrait plus d’une !

Depuis quelques années, l’organisation non-gouvernementale Freedom House attribue à chaque pays du monde une qualification sous forme d’une note reflétant sa liberté de la presse. Le Pays Bas, la Norvège et la Suède sont les premiers pays ayant les meilleures notes de la liberté de la presse et la France occupe la 33ème place parmi 197 pays figurant sur la liste.

Ce classement sert également de diviser les pays sur 3 classes : des pays libres comme le Suède et la France, relativement libre comme la Tunisie et tout à fait réprimé comme la Corée du Nord.

A l’occasion de cette journée d’exception, Audrey Crespo-Mara, la journaliste et la présentatrice de TF1 a partagé un article défendant ce droit qu’elle présume acquis « Je tiens à rappeler que ces 10 dernières années, le taux des pays jouissant de la liberté de l’expression et de la liberté de la presse ne cesse de baisser pour arriver à 60 pays en 2015 contre 80 en 1995. Raison de plus pour rendre hommage non seulement aux journalistes assassinés, mais aussi, à ceux qui meurent en tentant de les protéger. » Se justifie l’animatrice de LCI, Audrey Crespo-Mara.

 

 

 

 

Les meilleurs supermarchés halal sur l’Ille de France

C’est dans moins d’un mois que le calendrier hégirien annoncera le début du mois de ramadan 2017 en France. Un mois de jeûne incontournable pour les musulmans pratiquants.

Ramadan 2017 en France, une période propice au partage et aux repas familiaux. L’occasion de découvrir les meilleurs commerces proposant les produits halal sur l’Ile-De-France.

Nous voyons naître jour après jour des enseignes alimentaires de spécialité halal, une façon de surfer sur le boom des produits halal sur un territoire diversifié.

  • Euro Primeurs : 2 Route de Chantilly, 60100 Creil, France

Inutile de chercher des produits issus de la production rituels au supermarché Euro Primeurs, par contre les propriétaires réservent aux amateurs des aliments halal et aux musulmans fidèles à leurs traditions une large palette de marques 100% halal.

  • Aulnay : 14 Rue Léon Jouhaux

Niché à Aulnay-Sous-Bois, ce supermarché dédié à l’alimentation halal. Bénéficiant d’une superficie de 1000m² et faisant travailler une vingtaine de personnes, ce commerce est considéré comme l’une des enseignes phares de l’alimentation halal en Ille de France.

  • hal’shop : 104 Rue d’Avron, 75020 Paris 

C’est au 20ème arrondissement de Paris que s’est installé ce supermarché 100% halal précisément à la rue d’Avron. L’objectif de ce commerce est de proposer aux clients fidèles à l’alimentation halal tous ce qu’ils cherchent pour agrémenter leurs repas et embellir leurs tables pendant le mois de ramadan.

  • Bionoor : 1 Rue Maryse Bastié, 93600 Aulnay-sous-Bois

Le magasin Binooor est spécialisée dans les produits bio et les aliments issus de la productions halal Bionoor, est un vaste choix de toutes sortes de produits culinaires adaptés aux traditions du Maghreb et aux règles de l’alimentation de la religion islamique.

  • Sweet Barakah : 26 Rue des Saules, 91230 Montgeron

Sweet Barakah, est un nouveau supermarché halal qui vent de s’installer sur la région parisienne et qui répond parfaitement aux attentes des consommateurs musulmans.

Travaillant avec une vingtaine de distributeurs, innervant partout en France, Sweet Barakah dispose d’une visibilité élevée. C’est le deuxième supermarché de ce type à Montgeron de par sa taille (1000 m²).

  • Halal Cash: 4 Rue Victor Hugo, 18390 Saint-Germain-du-Puy

L’entreprise HALAL CASH, s’est installée depuis quelques années au 4 RUE VICTOR HUGO à Saint Germain Du Puy (18390) pour offrir aux musulmans aux alentours du Cher un large choix de produits halal : viandes, fromages, boulangeries, pâtisseries, gâteaux, sucreries, épices, conserves…

 

 

 

 

Valoriser l’alimentation bio dans les restaurants Français

Synonymes de santé et d’éco-responsabilité, le label bio figure désormais dans les plus grands restaurants en France.

Reconnus par leurs divers bienfaits sur l’homme et la planète, les aliments biologiques sont de plus en plus demandés par les consommateurs français.

Les principaux acteurs de la restauration collective en France notamment l’entreprise Elior  se sont engagés dans l’alimentation biologique.

Les restaurations labellisés Bio lancement des actions de sensibilisation visant à attirer l’attention des consommateurs sur les bienfaits de l’alimentation biologique.

« A travers les réseaux sociaux et les messages directes, nous invitons nos convives à opter pour une alimentation biologique, saine et surtout équilibrée. Nous utilisons des messages clairs et des arguments convaincants afin de sensibiliser le plus grand nombre de nos clients. » Affirme le dirigent et le responsable du développement d’Elior Group.

 

S’engager dans la restauration bio, quels impacts ?

Au jour d’aujourd’hui rien n’oblige un restaurant de s’engager dans le label Bio et de se faire certifier par un organisme agréé contrairement aux autres opérateurs de la filière comme les agriculteurs, les distributeurs et les vendeurs. Il suffit de mentionner le logo bio sur un restaurant pour pouvoir servir des repas biologiques.

En cas de contrôle par la direction départementale des affaires sanitaires et sociales ou tous autres services de l’Etat, les restaurateurs labellisés bio doivent monter des justifications prouvant que leurs plats sont élaborés avec des produits issus d’une agriculture biologique.

C’est pour cette raison qu’il est primordial de s’assurer de la provenance de ses produits et de choisir des aliments issus de l’agriculture biologique proposés par des producteurs certifiés.

Une certification volontaire pour les chefs engagés

Pour les chefs qui désirent se mettre au bio, les organismes certificateurs sont en mesure de leur faire part d’une certification pouvant leur adhésion et une carte contenant la liste des plats concoctés avec des produits biologiques.

Les chefs ayant des certifications bio sont souvent contrôlés par les services de l’Etat bénéficient d’un certificat CEE 2092/91.

Les chefs certifiés bio, sont reconnus après de l’AB et paraissent parmi les établissements et les restaurants labellisés bio.

Pour les chefs engagés dans la filière bio, seule la mention AB est utilisable. Toute utilisation du logo « Agriculture Biologique » doit faire l’objet d’une demande préalable d’autorisation auprès d’AB.

 

 

 

La communication, un secteur en pleine expansion au Maroc

Le Royaume marocain s’appuie de plus en plus sur la bonne communication et a souvent recours aux experts de la Com pour les événements culturels et l’attractivité touristique. Est-ce un changement de mentalité ou plutôt une tendance mondiale ?

Dans un monde en continuelle évolution et dans un marché concurrentiel, la bonne communication est devenue un outil incontournable adoptée par les pays développés et en voie de développement.

En effet, depuis une dizaine d’années, le Maroc essaye d’attirer l’attention des touristes, des investisseurs et des entrepreneurs en misant sur les campagnes publicitaires et les stratégies de communication.

Compétitivité mondiale et positionnement parmi les meilleures destinations touristiques au monde

Pour pouvoir divulguer une bonne image de ce pays fascinant, les plus grandes boites de communications se plient en 4 et veillent à proposer ce qu’il y a de meilleurs et à exploiter toutes leurs expertises et savoir-faire.

En 2000, l’agence FC COM  était parmi les premières entreprises à se spécialiser dans le domaine de l’évènementiel et de la communication via les panneaux publicitaires.

Reconnu par ses projets en faveur du développement du pays, le directeur du secrétariat particulier du Roi du Royaume marocain,  a toujours voulu consacrer une part importante de son activité aux événements et à la communication améliorative.

Depuis quelques années, le Maroc a consacré une somme de 100MDH pour une campagne qui se veut rassurante, surtout en France où 20% du budget a été dépensé.

Le domaine de la com, le choix de carrière le plus intéressant pour les jeunes marocains

Tout comme les pays occidentaux réputés pour leurs superbes endroits touristiques et leur art de vivre, le Maroc fait de la communication un moyen d’attirer les touristes et de faire connaitre ses endroits typiques qui n’existent nul par ailleurs dans le monde.

Sur YouTube, dans les reportages, partout dans la rue, les campagnes publicitaires incitant les séjours touristiques au Maroc et diffusant les plus beaux coins de ce pays, attirent les vacanciers en quête de détente, les entrepreneurs à la recherche de nouvelles opportunités et les investisseurs ayant besoin d’une offre intéressante.

Au Maroc comme beaucoup d’autres pays développés, de plus en plus de jeunes se projettent dans les métiers de la communication, ce qui est un signe encourageant.

Les boites de communication accueillent chaque année de nombreux stagiaires et des milliers de CV tous plus intéressants les uns que les autres.

 

Les pouvoirs de l’administrateur judiciaire

Quand une entreprise fait objet d’une procédure de sauvegarde ou de redressement judiciaire, l’intervention d’un administrateur judiciaire, comme Philippe Jeannerot, devient primordiale pour réussir à sauver l’activité. Fort de ses pouvoirs, ce dernier a l’obligation de mener la procédure en assurant l’analyse de la situation, l’assistance des dirigeants ou leur remplacement et l’identification des solutions idéales pour atteindre l’objectif.

Le recours à un administrateur judiciaire

Lors du jugement d’ouverture de la procédure de redressement judiciaire, le débiteur conserve généralement la gestion de sa société et ce selon l’article L631-13 du code de commerce « Le débiteur continue à exercer sur son patrimoine les actes de disposition et d’administration, ainsi que les droits et actions qui ne sont pas compris dans la mission de l’administrateur. »

Cette loi prévoit également la désignation d’un administrateur judiciaire par le tribunal, étant donné que le débiteur n’a pas pu anticiper la cessation de paiements. Le chef d’entreprise aura l’assistance de cet expert en droit, gestion et comptabilité tout en ayant quelques limites dans sa liberté de gestion. Cependant, les pouvoirs de l’administrateur peuvent s’étendre encore beaucoup plus et arriver jusqu’à remplacer le patron de l’entreprise.

Quels sont les pouvoirs de l’administrateur judiciaire ?

Les pouvoirs de l’administrateur judiciaire, comme nous précise Philippe Jeannerot, sont fixés selon sa mission. Il dispose ainsi de pouvoirs propres fixés d’avance par la loi et de pouvoirs variables que le tribunal fixe en fonction du dossier à sa charge.

En ce qui concerne les pouvoirs propres, il est important à rappeler qu’ils sont valables pour la procédure de sauvegarde et de redressement judiciaire. Selon le code de commerce, l’administrateur doit ainsi commencer par la réalisation de tous les actes conservatoires nécessaires pour ne pas perdre les droits de l’entreprise et maintenir sa production en marche (art L622-4 alinéa 1er).

Pendant la période d’observation, l’administrateur peut demander la continuation des contrats en cours (art L622-17) et prendre des avis de licenciements après consultation du juge-commissaire s’il juge que cette décision est inévitable pour le redressement (art L631-17). Sous sa signature, l’administrateur peut également conserver en activité les comptes bancaires et postaux de l’entreprise pour éviter l’interdiction bancaire de son patron (art L622-14).

En ce qui concerne les pouvoirs variables, ils sont désignés sous décision du juge-commissaire en fonction de la mission et de la gravité de la situation du débiteur.

 

Opticien, un avenir prometteur

Les principaux acteurs prospères dans le secteur optique en France surprennent les autres professionnels de la santé par leurs succès notés ces deux dernières années.

D’après des statistiques récemment réalisées par l’entreprise Optic 2000 appartenant à Didier Papaz et dirigée par Yves Guénin, le domaine de l’optique en France promet un avenir fleuri et a su se développer en période de crise.

« Notre spécialité connaît un succès notable et promet un avenir plus profitable. Les projets innovants que nous apportons et les constantes recherches que nous menons nous permettent de faire face à toutes crises économiques. »  Commente Yves Guénin, le secrétaire général d’Optic 2000 lors de la réunion des opticiens le mois dernier à Chambéry.

Une profession qui se développe et qui ne connaît pas l’échec 

« Nous aimons rendre nos clients heureux et c’est ce qui nous différencie le plus. Nous comptons aujourd’hui plus que 1200 de collaborateurs veillent tous à proposer ce qu’il y a de meilleur à leurs clients. » Affirme l’ex conseiller de la Banque de France et Président de la Chambre de commerce et d’industrie, Didier Papaz.

En effet, le secteur optique en France, n’a pas du mal à recruter et à faire participer les jeunes diplômés dans ses projets. Optic 2000 par exemple compte à près 1 800 points de vente créant des milliers d’emplois.

Des projets innovants et des idées bénéfiques 

Le domaine optique ne se contente pas par la création des nouveaux emplois, les acteurs principaux dans ce secteur ne cessent de proposer des projets innovants permettant de réaliser des bénéfices notables.

Regroupant près de 30.000 d’opticiens-lunetiers, le secteur optique en France est considéré comme un domaine prometteur qui offre des chances à un nombre de start-ups qui souhaitent intégrer ce domaine.

Les raisons de cet essor 

Les profils de formations courtes, sont les profils les plus recherchés et les plus employés par les professionnels du métier.

En effet, il est remarquable que le niveau de qualification est un critère déterminant par rapport à la rémunération. Un critère plutôt crucial en temps fort.

IL en découle que les professionnels du métier optent pour les profils qui se présentent avec un facteur coût plutôt raisonnable, à savoir les monteurs-vendeurs et les techniciens réparateurs.

 

 

 

Bore out : Qui sont les profils concernés ?

Le cadre du travail n’est pas forcément la source idéale pour assurer une motivation permanente des employés. Beaucoup d’études ont évoqué un nombre de pathologies mentales et psychologiques qui remettent en cause le cadre professionnel d’une personne. On distingue souvent les cas du « burn out » et du « bore out » qui se définissent comme un cas d’épuisement professionnel. Et si le premier se relie à la fatigue, le deuxième cas se relie essentiellement à l’ennui au travail.

Ces travailleurs sont en manque de considération par rapport à leur boulot et ressentent souvent qu’ils sont inutiles et s’ennuient dans leur quotidien à force que ça devient une obsession et un état qui mène à la dépression. Marie-Laure Pochon, experte dans les laboratoires pharmaceutiques et médicaux, pensent qu’il faut pousser l’industrie des médicaments au top pour avoir des antidépresseurs capables de prévenir ces situations. Actuel président du groupe Acteon, Marie-Laure Pochon trouve qu’il faut accompagner le traitement médical par un traitement psychanalytique pour assurer un rétablissement complet du bore out.

Les profils susceptibles

Comme toutes les autres pathologies mentales, le bore out concerne tout le monde dans une entreprise de son chef jusqu’aux personnels. Cependant, des travailleurs restent plus exposés que d’autres à cette maladie. Selon le cabinet Technologia, spécialisé dans les risques au travail, on peut identifier jusqu’à quatre profils de personnes en cette situation : ce sont tous des salariés.

En effet, le bore out peut toucher le haut fonctionnaire ou un cadre dans l’entreprise qui reste sans affectations claires. Il concerne également ceux qui sont mis à l’écart (au placard). Les personnes surqualifiées font sujet du bore out aussi puisqu’ils se sont supérieures aux postes qui couvrent. Le 4ème profil représente ceux qui ont un travail non nourrissant où ils ne ressentent aucun développement sur le plan de leur carrière.

Les jeunes diplômés sont les plus souffrants

Les quatre profils distingués si haut représentent tous un cas de personne à qui le travail est central. A défaut, il aurait du mal à survivre. Cette situation affecte surtout les jeunes diplômés qui arrivent du mal à s’adapter à certains postes : ils sont parfois surqualifiés et s’ennuient dans de postes qui ne demandent pas trop de travail, ou ils sont parfois trop confiants qu’ils ne puissent pas gérer certaines tâches.

Dans une entreprise, la charge du travail est souvent sujet de problématiques qui touchent directement les employés. Les jeunes diplômés sont plus sensibles à ces situations inconfortables ce qui nécessite une intervention de la part du management de l’entreprise.