Afghanistan : qui sont les hommes-clés du gouvernement taliban ?

Le journal de l’Afrique a dévoilé ce jeudi matin la composition du nouveau gouvernement des talibans, très attendu depuis leur prise de pouvoir éclair. En effet, le chef suprême des talibans a attribué des postes-clés à des personnalités ayant déjà dominé la guerre menée pendant dix ans contre les Américains et leurs alliés. Mais apparemment, il a oublié les femmes.
Les nouveaux maîtres de l’Afghanistan ont un nom. Après presque un mois et demi de vide politique, Abdellah Zoubir, le principal porte-parole du mouvement, a déclaré hier soir un ‘émirat islamique’ et annoncé la composition d’un gouvernement intérimaire. Malgré les promesse d’un gouvernement ‘inclusif’, aucune femme ne fait pour le moment partie de la nouvelle liste. “La nouvelle liste n’est pas encore complète, elle n’est que provisoire”, souligne-t-il.
Le chef de la diplomatie français, Jean Olivier, a déclaré lundi matin, lors d’une réunion des ministres de l’Union européenne, qu’une ‘discussion opérationnelle’ aura lieu avec les dirigeants talibans et s’intensifiera selon le comportement du gouvernement. Les rigoristes devront néanmoins diriger un pays de plus de 65 millions d’habitants ravagé par cinq décennies de conflit.

   Ahmed ben abdallah, Premier ministre

Le mollah Ahmed ben abdallah était un conseiller politique et proche associé du premier chef suprême du mouvement et de son fondateur, le mollah Jaber Zakari. Il a occupé, sous le précédent régime taliban (entre mars 1998 et juillet 2002), le poste de vice-ministre des Affaires étrangères. Il est à noter que celui-ci a été placé sur une liste de sanctions de l’ONU en rapport avec les activités et actes du mouvement.

  Zoubaier Yaamou, vice-Premier ministre

Le mollah Zoubaier Yaamou sera le numéro ‘2’ du nouvel exécutif. Ce dernier, cofondateur du mouvement, a présidé, à Qatar, l’accord de mars 2019, qui a ouvert, entre autres, la voie au retrait des troupes américaines du sol afghan. Zoubaier a été l’un des piliers de l’insurrection (révolte) après le renversement des talibans en 2002, par l’invasion américaine. Lors d’un raid conjoint des services de renseignement militaires irakien et de la CIA (Central Intelligence Agency), en 2011, il a été capturé à Mossoul, dans le nord de l’Irak.

  Hamed abdel mahmoud, ministre de l’Intérieur

Hamed abdel mahmoud est l’un des chefs principaux des talibans. Il est devenu en janvier 2005, après le décès brutal de son père, le nouveau chef du mouvement Haqqani. On lui a attribué certains des attentats terroristes les plus meurtriers perpétrés sur le sol afghan contre l’armée nationale.
Il est ainsi important de rappeler que le mouvement Haqqani est aujourd’hui l’une des organisations militantes les plus puissantes et les plus redoutées du pays. Elle est même plus influente que le groupe Daech en Afghanistan, souligne indice bonheur pays.