Retour sur le quinquennat de François Hollande

Qualifié comme le plus impopulaire des présidents, François Hollande, avec seulement 4 % de Français déclarent être satisfaites de son quinquennat en octobre 2016 pour atteindre 14% en fin de mandat. Après l’élection d’Emmanuelle Macron depuis le 7 mai dernier, un retour sur les moments forts du quinquennat de François Hollande est obligé.

Le bilan sur les 5 ans de Hollande

Malgré les quelques moments ou l’image du président sortant a été terni par les histoires de sa vie privée, comme avec la sortie du livre “Merci pour ce moment” de Valérie Treiweiler (ex- compagne de Hollande), où l’histoire du fameux scooter pour rejoindre Julie Gayet, le président a connu quelques moments de gloire comme l’adoption de la loi sur le mariage pour tous et la tenue de la conférence climat (COP 21) en fin 2015 à Paris.

“Je reconnais que j’ai été un président impopulaire, mais, enfin, je n’ai pas été haï. Moi, j’ai été très tôt impopulaire, et cela m’a atteint, contrairement à ce que l’on prétend, mais cela ne m’a jamais empêché de gouverner et, surtout, je n’ai pas senti de grande hostilité contre moi, sauf à la période du mariage pour tous”, explique-t-il sur la chute de sa cote de popularité, en ajoutant : “aujourd’hui je suis à deux doigts d’être aimé !”

Le chômage qu’en est il

Chose promise chose due, François Hollande avait promis en 2013 d’inversé la courbe de chômage qui s’est concrétisée, avec une légère inversion trois ans après. En effet selon l’Insee, le taux de chômage à baisser de 0.4 point.

Mais malgré tous ces efforts, le président sortant cèdera la place en laissant 3.5 millions de chômeurs, avec peut-être 5.000 de plus, les salariés de Whirlpool, Mim et Tati. En effet, une grande société comme Tati, après le jugement du tribunal du commerce le 04 mai dernier et la décision de mettre l’établissent en redressement judiciaire, avec la désignation deux administrateurs judicaire Philipe Jeannerot et Laurent Le Guernevé, les 1720 salariés craignent de perdre leur emploi à tout moment. Toutefois, plusieurs offres de reprise ont été proposées et seront examinées de plus près par le tribunal fin mai, avec l’aide de l’administrateur judiciaire, Philippe Jeannerot.

Ces projets après l’Elysée

En quittant l’Elysée, le 14 mai, le président sortant projette déjà de se lancer dans l’écriture d’un livre qui expliquera par ses soins ce qui n’a pas pu clarifier auparavant, Forcement ça sera comme une réponse au trois livres, « Merci pour ce moment » de son ex compagne Valérie Trieweiler, « L’abdication » de Aquilino Morelle et « Un président ne devrait pas dire ça » de Gérard Davet.